Je bouture, tu boutures, il bouture…

6 avril 2019 vegandfred No Comments

Le printemps est là et la saison du bouturage de nos plantes d’intérieur est là également. J’ai donc envie de partager avec toi, le bonheur et la passion pour mes plantes. Le bonheur de voir qu’elles grandissent et que nous pouvons les bouturer. Et puis t’ai-je déjà dit comment cela a commencé?

Il était une fois…

C’était à Bruxelles, il devait être aux alentours de minuit lorsque je suis rentré chez moi à pieds. Il faisait beau et bon, donc autant profiter de ce moment pour marcher un peu. Sur le chemin, j’ai croisé une plante, un spatthiphyllum.

Elle était là au milieu du trottoir dans son pot en plastique sans cache-pot et sans propriétaire. J’ai donc bien regardé autour de moi que personne ne venait la récupérer et je l’ai emporté. Depuis, je n’ai pas arrêté d’acheter des plantes et c’est ainsi que je suis arrivé au nombre de 59 actuellement.

Mais bouturer c’est quoi?

C’est simple, il s’agit d’un terme pour désigner la multiplication de ses plantes via une bouture. C’est une coupe d’une plante que l’on place en général dans de l’eau pendant plusieurs semaines jusqu’au moment où celle-ci fait des racines. Attention que tu ne coupes pas n’importe où, il y a des techniques pour. Les anglais appelle cela « propagate ».

Comment procéder ?

Chaque plante a sa particularité sur le bouturage. Il suffit simplement pour certaines de couper au bon endroit, c’est-à-dire près d’un noeud.

Je te propose 3 exemples de coupes pour une Monstera Deliciosa, Marantha Fascinator et un Philodendron.

Tu l’as compris, il faut toujours couper après un noeud. C’est de là que les racines pousserons.

Une fois coupée, j’ai utiliser le même procédé pour les 3. J’ai mis ma bouture dans un pot rempli d’eau que je change tout les 2 à 3 jours afin que l’eau reste claire. En suite, patience tu auras, car cela peut prendre parfois des semaines, beaucoup de semaines avant d’avoir des belles racines.

Une fois les racines, il est temps de mettre dans la terre. Pour cela, je place toujours une couche de billes d’argiles dans le fond de mon pot (cela permet à l’excédant d’eau de s’éliminer et que la terre ne reste trempée). Il faut utiliser ensuite un terreau adapté aux plantes vertes sinon moi j’utilise de l’universel que je mélange avec un pour cactés et je fais du 50/50, fifty fifty.

Si tu souhaites bouturer les succulents ou encore la Pilea, je te conseille de suivre l’expérience de Céline du blog Idoitmyself.be. Elle t’explique pas à pas comment y procéder.

J’espère que cet article va t’aider, n’hésite pas à partager le résultat de tes boutures.

No Comments

Leave a Reply

en_GBnl_NL

Réseaux sociaux

About Me

About Me

Salut !

Jeune Liégeois expatrié dans la capitale du pays de la frite, de la bière et du chocolat depuis 2011. J’aime voyager et profiter de la vie. Tout en essayant diminuer mon impact sur notre planète en étant plus éco-responsable.

Fred

Instagram

Liens affiliés

Vêtements & Cosmétiques
Organic Basics (10% avec code FREDOBC)
Absolution Cosmetics (Cosmétique bio)

Voyages
Villo! (Système de vélo partagé à Bruxelles)
Trainline
OuiSNCF (Belgique)

Maison
Oopla (Solutions écolo, économiques et solidaires)
Etsy (Belgique)
Etsy (France)
My Wonderful Kids (Magasin zéro déchets)

Ma Box Cafe (Découvrez de nouveaux cafés)

Divers
DJI (Accéssoires vidéos actions: drone, …)
PelaCase (Pochette eco-friendly, biodégradable)
One.com (Domaine et hébergement web)
WP Recipe Maker (Extensions recette WP)

Pour en savoirs plus sur la monétisation de mon blog

×